2 décembre 2019

Black cow-boys

Rory Doyle

>



Pam Gary fait une pause sur son cheval dans une station service de Charleston dans le Mississippi. Elle fait partie du Delta Hill Riders, un club de cow-boys noirs. Depuis trois ans, le photographe américain Rory Doyle suit ces cavaliers dans cet État rural du Sud américain, au lourd passé ségrégationniste, pour « mettre en lumière ceux que l’histoire a oubliés. Il suffit de regarder les films hollywoodiens ou les publicités : dans la culture populaire, les cow-boys sont toujours blancs, constate Rory Doyle. Pourtant au sortir de la guerre civile [1861-1865], un quart d’entre eux étaient noirs. »


Aucun des membres du club ne travaille à plein temps dans un ranch. Certains sont retraités, d’autres étudiants. Ils se réunissent juste pour le plaisir : ils ont leurs groupes Facebook, organisent des rodéos, des concours de beauté ou de dressage. Ils sortent aussi le soir en tenue de cow-boys dans les bars du Delta du Mississippi. Depuis 16 ans, ils convergent chaque année vers Jackson, la capitale de l’État, pour un « rodéo noir ».


« C’est un gros sacrifice d’acheter un cheval et d’en prendre soin, même dans une région rurale comme le Delta du Mississippi. Les membres des clubs partagent les granges, les frais, les soins. C’est l’amour des chevaux qui les rassemble. »


Camille Drouet


Vous pouvez découvrir le travail de Rory Doyle sur son site Internet ou via ses comptes Instagram, Twitter et Facebook

barre

Version imprimable de cet article Version imprimable
Partager
En librairie

6MOIS N°18 - AUTOMNE 2019

Avec nous le déluge

trait de séparation

Les coulisses d'une photo, racontées par son auteur

Reportages, enquêtes, coups de coeur de la rédaction

Au micro de 6Mois, des lecteurs réagissent à une histoire publiée dans la revue

Chaque mois, le libraire Marc Pussemier conseille un livre de photographie