16 décembre 2019

Cauchemar américain

Francesco Anselmi

< >

Le jour commence à tomber sur l’Arizona. Gabriel, 22 ans, soutient Marinela, sa tante âgée d’une quarantaine d’années. Elle s’est effondrée, à bout de forces, sur le sol aride du désert de Sonora, un des points de passage des migrants du Mexique vers les États-Unis. « À cet endroit, il y a un mur assez facile à sauter, puis environ 50 kilomètres de désert à traverser en groupe, accompagné d’un “coyote”, un passeur mexicain. Si un clandestin ne peut plus marcher, il est abandonné à son sort… qui est souvent la mort », relate Francesco Anselmi.


Depuis trois ans, le photographe italien parcourt les 3 200 kilomètres de cette frontière. Il en a tiré la série photographique Borderlands. « Dans le désert de Sonora, raconte-t-il, les journées sont brûlantes mais la nuit, les températures chutent en dessous de zéro. » Marinela et Gabriel ont marché huit heures sous un soleil de plomb. Quand la Mexicaine a flanché, le groupe a continué. Son neveu a choisi de ne pas la laisser seule.


Pour éviter d’être repérés depuis les airs, les deux clandestins portent des treillis camouflage ; pour ne pas laisser de traces sur le sol, ils ont attaché des peaux de bêtes sur leurs chaussures. « Ils n’avaient plus d’eau et Marinela, déshydratée, délirait. Entre deux gémissements, elle parlait du diable.  »


L’ONG américaine No More Death estime qu’environ 8000 personnes sont mortes depuis 1990 dans le désert de Sonora en tentant d’atteindre leur rêve américain. Aux États-Unis, aider les migrants est un crime fédéral puni par huit années d’emprisonnement.


Camille Drouet


La série de Borderlands de Francesco Anselmi est à découvrir sur son site Internet et son compte Instagram.

barre

Version imprimable de cet article Version imprimable
Partager
En librairie

6MOIS N°18 - AUTOMNE 2019

Avec nous le déluge

trait de séparation

Les coulisses d'une photo, racontées par son auteur

Reportages, enquêtes, coups de coeur de la rédaction

Au micro de 6Mois, des lecteurs réagissent à une histoire publiée dans la revue

Chaque mois, le libraire Marc Pussemier conseille un livre de photographie