27 mai 2019

Côte danoise

Ulrik Hasemann

< >

L’eau est à cinq degrés, l’air à quatre. Pourtant, comme chaque année, plus de 300 nageurs ont bravé les vagues glacées de la mer du Nord lors du festival de natation d’hiver. Organisée en janvier par le Icebeaker Club de Skagen, ville située à la pointe septentrionale du Danemark, la compétition réunit des clubs de natation de tout le pays.

« Au Danemark, vous n’êtes jamais à plus de 50 kilomètres de la côte, explique le photographe Ulrik Hasemann, natif de la région. De ce fait, elle joue un rôle très important dans la vie quotidienne des Danois et dans leur identité. » S’étendant sur plus de 8750 kilomètres, la côte danoise est l’une des plus longues d’Europe, bien que le pays soit l’un des plus petit du continent. Lieu de travail pour de nombreux pêcheurs et de loisir pour les baigneurs et autres chasseurs de crabes, elle est restée pratiquement intacte au cours du siècle passé.

Ces dernières années, elle change pourtant : les villes s’étendent de plus en plus le long du littoral tandis que le réchauffement climatique entraine une élévation du niveau de la mer qui ronge la terre et engloutit les maisons. Faut-il développer le tourisme ou protéger les plages ? La société danoise s’interroge.

Cette image est extraite de « Coastland » un sujet coréalisé par les photographes danois Ulrik Hasemann et Mathias Svold.
Il a été projeté au festival Visa pour l’image en 2018.

Clara Hesse

barre

Version imprimable de cet article Version imprimable
Partager
En librairie

6MOIS N°18 - AUTOMNE 2019

Avec nous le déluge

trait de séparation

Les coulisses d'une photo, racontées par son auteur

Reportages, enquêtes, coups de coeur de la rédaction

Au micro de 6Mois, des lecteurs réagissent à une histoire publiée dans la revue

Chaque mois, le libraire Marc Pussemier conseille un livre de photographie