6 mai 2019

Jeux d’enfants

Rahima Gambo

< >

Des jeunes filles jouent dans une salle de classe de l’école Shedu Sanda Kyarimi, au Nigeria. Dans cet établissement de Maiduguri, dans l’État de Borno, au nord-est du pays, six hommes du groupe djihadiste Boko Haram ont tué un enseignant et un élève, le 18 mars 2013. Ce jour-là, deux autres écoles ont été attaquées.

Les établissements scolaires du nord-est du Nigeria souffrent depuis une décennie de la violence de Boko Haram, dont le nom signifie « l’éducation occidentale est un péché ». En avril 2014, toujours dans l’Etat de Borno, le monde s’était indigné face à l’enlèvement de 276 lycéennes dans la ville de Chibok. Suite à cet événement tragique, porté par de nombreuses célébrités, le hashtag #BringBackOurGirls (« Rendez-nous nos filles ») avait fait le tour du globe. À l’heure actuelle, 112 de ces lycéennes sont toujours portées disparues.

Depuis 2015, la photographe Rahima Gambo documente la vie des écoliers frappés par la violence de Boko Haram.

Cette image est extraite de la série « Tatsuniya », une prolongation du projet « Education is Forbidden » réalisé à l’occasion de la Joop Swart Masterclass 2017. Organisée chaque année, depuis 1994, par la World Press Photo Foundation, cette masterclass offre à douze jeunes photojournalistes l’opportunité de travailler avec des plus chevronnés.
Voir son site : http://www.rahimagambo.com
Postuler à la Joop Swart Masterclass : https://www.worldpressphoto.org/aca...

Clara Hesse

barre

Version imprimable de cet article Version imprimable
Partager
En librairie

N°17 - PRINTEMPS 2019

ORIENT EXTRÊME

trait de séparation

Les coulisses d'une photo, racontées par son auteur

Reportages, enquêtes, coups de coeur de la rédaction

Au micro de 6Mois, des lecteurs réagissent à une histoire publiée dans la revue

Chaque mois, le libraire Marc Pussemier conseille un livre de photographie