8 octobre 2018

Le long de la frontière sino-russe

Davide Monteleone

< >

Non loin de Moghilovka, un village de l’Extrême-Orient russe, des cavaliers cosaques patrouillent le long de la rivière Oussouri. Affluent du fleuve Amour, la rivière forme avec ce dernier une partie de la frontière entre la Russie et la Chine. Mesurant plus de 4300 kilomètres et s’étendant de la Chine orientale à la Corée du Nord, la frontière sino-russe est l’une des plus longues au monde. 

Déjà à l’époque des Tsars, les relations entre les deux puissances oscillaient entre guerre et amitié. Depuis quelques années, le pays de Tolstoï cherche à devenir le principal fournisseur de pétrole et de gaz de son voisin asiatique, peu prodigue en ressources énergétiques. L’an dernier, ils clamaient avoir conclu le plus gros contrat de gaz de l’histoire.

Cette photo est issue du reportage « La frontière sino-russe, une relation atypique » de Davide Monteleone qui explore les relations économiques, culturelles et historiques entre les deux pays. Le photographe italien est membre de l’agence VU.
En 2016, 6Mois publiait son portfolio, « Heureux comme un russe en Chine », à retrouver ici.

barre

Version imprimable de cet article Version imprimable
Partager
En librairie


Enquête L’ENCLAVE

Photobiographie ELON MUSK

Portfolio FEMMES BATTANTES

8 mars 2019

trait de séparation

Les coulisses d'une photo, racontées par son auteur

Reportages, enquêtes, coups de coeur de la rédaction

Au micro de 6Mois, des lecteurs réagissent à une histoire publiée dans la revue

Chaque mois, le libraire Marc Pussemier conseille un livre de photographie