1er avril 2019

Niger, cercle de feu

Francesco Bellina

< >

Un agent de la police aux frontières du Niger est assis dans l’un des nouveaux bureaux de contrôle biométrique de Makalondi, ville à la lisière du Burkina Faso.

Situé au cœur du Sahel, le Niger est aujourd’hui cerné par les violences. Conflits sanglants entre nomades à la frontière nord-ouest avec le Mali, attentats perpétrés par la secte Boko Haram en provenance du Nigeria voisin : « Nous vivons à l’intérieur d’un cercle de feu », a résumé le procureur nigérien Samna Cheibou au photographe Francesco Bellina et au journaliste Giacomo Zandonini, lors de leur reportage dans le pays.

Ce cercle est aussi brûlant qu’il est poreux. Avec ses sept frontières terrestres, le Niger est devenu une zone de passage pour ceux qui veulent traverser la Méditerranée depuis les côtes libyennes. Alors, pour restreindre les mouvements de population, l’Europe investit.

En septembre 2018, le poste de Makalondi a été le premier à être doté de la technologie biométrique. L’équipement dernier cri détonne dans le poste de police aux murs de tôle ondulée et aux fenêtres occultées de vieux journaux. Dans les mois à venir, ce type d’appareil - qui permet d’enregistrer les identités des personnes entrant ou sortant du pays - devrait être installé à d’autres frontières du pays. Les données des voyageurs seront stockées à Niamey, la capitale, et la base de données communiquera avec Interpol et le système américain de contrôle des migrations, PISCES. Étonnant dans un pays où 80 % de la population n’a pas accès à l’électricité ? « Pas vraiment, estime le photographe Francesco Bellina, le Niger est un pays clef aux yeux de l’Union Européenne pour contrôler les flux de migrants qui viennent s’échouer sur ses terres. »

Cette photo est extraite du reportage « A circle of fire », une collaboration entre le photographe Francesco Bellina et le journaliste Giacomo Zandonini.
Voir son site : https://francescobellina.photoshelt...

barre

Version imprimable de cet article Version imprimable
Partager
En librairie

6MOIS N°18 - AUTOMNE 2019

Avec nous le déluge

trait de séparation

Les coulisses d'une photo, racontées par son auteur

Reportages, enquêtes, coups de coeur de la rédaction

Au micro de 6Mois, des lecteurs réagissent à une histoire publiée dans la revue

Chaque mois, le libraire Marc Pussemier conseille un livre de photographie